Lutte contre la précarité menstruelle
Article mis en ligne le 28 mai 2021
dernière modification le 31 mai 2021

par Agnès Granjon

Léa Di Donato, une stagiaire à l’infirmerie du lycée a voulu reconduire le projet de lutte contre la précarité menstruelle. Celui-ci a été initié par des Terminales de ST2S en 2019 et a connu un grand succès.

Un collectif d’élèves : Aubérie, Manon, Célia, Louise et Méissa s’est donc construit sous le nom de « Menstru’ Solidair’ ». Le groupe a organisé une collecte de protections hygiéniques au sein du lycée. Celles-ci sont mises à disposition des élèves dans les toilettes.

Les jeunes filles peuvent se réapprovisionner en produit. Ceci crée une solidarité féminine. Cet élément motive le collectif qui s’est engagé à vérifier sur le long terme son bon fonctionnement.

Cette initiative a été bien accueillie par les élèves qui apprécient de ne plus avoir à se retrouver dans la gêne.

Nous avons choisi le 28 mai, date de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle, pour rendre opérationnel le dispositif.

Les professeurs ont aussi reconnu l’investissement et le dynamisme de leurs élèves.